Image

LCD UEFA : PSG-Newcastle : Un match nul arraché sur en fin un penalty grâce à Mbappé

 Le Paris Saint-Germain a égalisé in extremis contre Newcastle (1-1), mardi, lors de la cinquième journée de la phase de groupes de Ligue des Champions 

Le Paris Saint-Germain a évité le pire. Menés pendant une grande partie du match, les Parisiens ont arraché le match nul face à Newcastle (1-1), mardi au Parc des Princes, lors de la 5e journée de la phase de groupes de Ligue des champions. Kylian Mbappé a enfilé son costume de héros en égalisant sur penalty dans le temps additionnel (90e +8). Avant de renverser le cours de cette partie sur une faute de main de Livramento, le PSG a joué à se faire peur, très peur. Menés au score depuis la 24e minute et le but contre le cours du jeu d?Alexander Isak, consécutif à une faute de main évitable de Gianluigi Donnarumma, les joueurs de Luis Enrique semblaient partis pour s?incliner une troisième fois cette saison en Ligue des champions. Cela aurait été une première en phase de poules de C1 depuis la saison 2004-2005 pour le club de la capitale. La défaite aurait d?ailleurs été particulièrement malvenue car, à la faveur de la victoire de Borussia Dortmund sur la pelouse de l?AC Milan (3-1), Paris n?aurait plus été maître de son futur européen lors de son déplacement en Allemagne pour la dernière journée. « Le match nul nous sert pour avoir notre destin en mains », s?est d?ailleurs réjoui Fabian Ruiz au micro de Canal +. Paris était pourtant parfaitement entré dans son match. Après trois minutes, Fabian Ruiz décochait la première flèche, six minutes plus tard Kylian Mbappé voyait sa madjer repoussée par Nick Pope. Les Parisiens sont peu à peu sortis de leur match, proposant un déchet technique rédhibitoire sur la plus grande scène européenne. Une apathie punie par l?ouverture de la marque d?Alexander Isak (24e). Ensuite, Newcastle s?est recroquevillé sur son but. « C?est frustrant car on domine cette équipe de bout en bout. Ils n?ont rien, on savait que c?était leur jeu de ne rien avoir, a soupiré Kylian Mbappé sur Canal +. On doit finir nos actions, on a beaucoup trop d?actions pour un match de Ligue des champions. » Avec 31 tirs, seulement 7 cadrés pour un but sur penalty : le manque de réalisme parisien explique presque à lui seul le résultat. Nick Pope, le gardien des Magpies, a été la raison principale des nombreux échecs locaux. Il a réalisé six arrêts, certains impressionnants devant Mbappé (9e, 87e) ou surtout Barcola (65e). Ce dernier a été aussi très maladroit, voyant le ballon filer à côté (67e) ou dans les airs (90e +1, 90e +9). Face à Dortmund, le 13 décembre, le PSG aura donc son avenir en mains pour obtenir une douzième qualification consécutive en huitièmes de finale. Plusieurs scenarios sont possibles pour retrouver la C1 en février : une victoire ; un nul si dans le même temps l?AC Milan ne perd pas à Newcastle ou même une défaite en cas de score de parité entre Milan et Newcastle.

(Source le monde)